Ford : une nouvelle Mondeo… après 2 ans d’attente

À l’origine, la 4e génération de Mondeo aurait dû être fabriquée à Genk (Belgique) et commercialisée en 2012. Au final, elle est construite à Valence (Espagne) pour une sortie seulement cette année, avec deux ans de retard. Voici la nouvelle Ford, avec des ceintures arrière gonflables, qui aurait dû être belge

Crise oblige, le constructeur Ford a dû revoir ses plans. C’est ainsi qu’au lieu de fabriquer la 4e génération de Mondeo à Genk (Belgique), celle-ci est fabriquée à Valence (Espagne), ce qui s’est traduit par un retard dans sa commercialisation de deux ans. Cette situation est d’ailleurs problématique pour le géant américain qui ne cesse de perdre des milliards en Europe, notamment à cause de l’ancienne Mondeo qui ne séduit plus du tout.

Hormis ces considérations économiques, on soulignera que cette nouvelle Mondeo est très réussie, même si elle ne suscite pas forcément un « wouaw » admiratif. Ce nouveau modèle se caractérise avant tout par les détails, comme le cockpit qui est bien fini, son insonorisation intérieure qui gagne 3 dB, auxquels il faut ajouter un confort accru grâce à des sièges confortables et de bonnes suspensions.

La réelle touche d’originalité se trouve dans les ceintures de sécurité arrière, elles sont équipées d’airbags !

Détail non négligeable, cette nouvelle version de la Mondeo perd 25 kilos sur la balance et gagne 10% en rigidité de caisse.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : de la performance, mais sans révolution
Article suivantUn cinquième vol réussi pour Ariane 5

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here