Ford S-Max 2 : on ne change pas un concept qui gagne

Alors que la recette du S-Max a séduit, Ford n’a pas changé de concept avec la nouvelle version du monospace à philosophie sportive.

Pour son S-Max 2, Ford a décidé de conserver les qualités du modèle original et de travailler sur ses faiblesses. C’est ainsi que la voiture reste un monospace sportif à vocation familiale, un pari tenu par Ford depuis 2006 et l’arrivée du S-Max.

Bien que légèrement moins « méchant » que précédemment, la philosophie du monospace sportif demeure toujours d’actualité.

La longueur du véhicule gagne 3 centimètres. Son design s’harmonise désormais au reste de la gamme Ford en adoptant la calandre à trapèze inversé façon Aston Martin.

À l’intérieur, la refonte est aussi de mise, notamment avec une simplification de la console centrale avec l’arrivée d’un écran tactile de 8 pouces qui regroupe de nombreuses fonctions. Il est à noter que les finitions semblent plus soignées qu’auparavant, notamment dans la finition haut de gamme Titanium qui allie cuir, surpiqures et plastiques moussés.

Le S-Max 2 a aussi droit à plus de rangements que précédemment, ce qui n’est véritablement pas un mal.

Alors que le véhicule reste sept places, la troisième rangée étant offerte de série et servira pour des enfants ou pour de petits trajets en raison de leur accès difficile et leur étroitesse. Ford propose par ailleurs en option (150 €) le repliage électrique des cinq sièges arrière, pratique pour passer rapidement d’un volume de coffre de 285 litres à 770 l, voire à 2 000 l avec plancher plat en 2 places.

Sous le capot pour déplacer le 1 700 kg de la bête, Ford a opté pour des motorisations allant de 120 à 240 chevaux. On notera par exemple le 2.0 TDCi de 180 ch qui remplace l’ancien 2.2 TDCi de 163 ch pour se conformer aux normes Euro6 en affichant des émissions de CO2 de 129 g/km (bonus/malus neutre) et une consommation mixte de 5 l/100 km. Cette baisse de cylindrée se traduit aussi par une baisse de performances puisque le 0 à 100 km/h passe de 9,4 secondes à 9,7 secondes.

Avec son couple généreux (400 Nm entre 2 000 et 2 500 tr/min) le S-Max 2 reste très sportif avec de vigoureuses reprises.

Du point de vue du budget, la nouvelle version est à peine plus chère que l’ancienne, environ 800 € de plus, ce qui place le nouveau S-Max entre 33.600 et 41.800 €. Cette hausse de prix se traduit par une dotation enrichie de série qui comprend notamment l’aide au stationnement avant/arrière, la climatisation automatique, le système SYNC 2 avec GPS ou encore les 7 places.

Certaines options, comme le stationnement semi-automatique (250 €), la caméra avant à 180° (400 €) ou encore le repliage électrique des sièges arrière déjà évoqué (150 €) valent franchement le détour.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLinux : disponibilité d’une version stable de Debian 8.0 Jessie
Article suivantGoogle : l’heure de la retraite a sonné pour le Nexus 7

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here