Ford S-Max en première mondiale à Paris

C’est dans deux semaines, au Mondial de l’automobile de Paris, que Ford officialisera son nouveau S-Max en tant que première mondiale.

Préfigurée par show-car présenté à Francfort en 2013, la deuxième génération du S-Max de Ford sera officialisée lors du Mondial de l’automobile de Paris, dans deux semaines.

C’est visiblement avec l’aval du constructeur automobile que des premiers clichés ont « fuité » sur internet, des images qui permettent de découvrir ce nouveau modèle avant l’heure.

Reposant sur la base de la nouvelle Mondeo, ce nouveau S-Max adopte une allure un peu moins sportive avec un une face avant très « astonienne » et une allure un peu moins élancée, notamment avec allure un hayon plus vertical.

Cette nouvelle génération se distingue par trois rangées de sièges, dont les deux derniers sont rabattables électriquement, des airbags latéraux à l’arrière et une colonne de direction ajustable électroniquement, des sièges chauffants avec fonction massage, des petits plus qui confirme la montée en gamme de la marque.

Du côté de la motorisation, les moteurs devraient aller du 2,0l TDCI (118, 148 ou 177 ch) à EcoBoost 1,5L (158 ch) au 2,0L (237 ch), une gamme qui pourrait par ailleurs s’enrichir d’une version 4 roues motrices.

Alors que de plus amples informations seront disponibles au moment du Mondial de l’Automobile, tout laisse à penser que le nouveau S-Max sera commercialisé au courant de l’année prochaine.

Mondial 2014 : le nouveau Ford S-MAX se montre
Mondial 2014 : le nouveau Ford S-MAX se montre

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 9 : une vidéo de son centre de notifications
Article suivantC-HR : un concept-car de crossover hybride signé Toyota

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here