Ford : un limiteur de vitesse automatique

Ford a conçu un limiteur de vitesse automatique pour éviter les excès de vitesse involontaires.

Si on a raté le panneau de signalisation indiquant une limitation de vitesse, il n’y a pas de risque de se faire verbaliser pour excès de vitesse si votre voiture est une Ford équipée du système intelligent Speed Limiter.

Le Speed Limiter met à contribution la caméra montée au sommet du pare-brise pour détecter les marquages au sol pour vous aider à rester dans votre voie de circulation, mais aussi pour lire les panneaux de limitation.

Plutôt que de se simplement afficher l’information sur le tableau de bord comme il le faisait jusqu’à présent, le nouveau système est capable d’agir en temps réel sur le limiteur de vitesse.

Comme un limiteur classique, ce dispositif agit sur l’injection du moteur pour ajuster la vitesse du véhicule, mais pas sur les freins. De ce fait, la limitation de vitesse peut toujours être dépassée en descente, si le frein moteur ne suffit pas à suffisamment ralentir la voiture. Dans ce cas de figure, une alarme sonore retentit.

Bien évidemment, le conducteur peut reprendre le contrôle à tout instant et dépasser volontairement la limitation de vitesse, simplement en écrasant l’accélérateur jusqu’au point de kick down.

Le Speed Limiter est intelligent, car il croise l’information avec celle du type de voie parcouru renseigné par la navigation pour éviter d’induire le conducteur en erreur si un panneau a été raté, par exemple caché par un autre véhicule.

Ce système arrivera au mois de mai, avec le nouveau S-Max.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNaissance d’un adorable bébé panthère nébuleuse
Article suivantTwitter : un système d’alerte pour l’Indonésie

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here