Forza Motorsport 6 fait déjà rêver

Ce n’est qu’à la mi-septembre que Forza Motorsport 6 sortira, une exclusivité pour la Xbox One qui risque de rendre jaloux certains joueurs PlayStation.

Le récent salon E3 a été l’occasion de tester Forza Motorsport 6, un jeu qui ne sortira qu’à la mi-septembre. Le peu qu’on a vu fait déjà rêver et risque de rendre jaloux certains joueurs PlayStation vu qu’il va s’agir d’une exclusivité pour la Xbox One.

La principale nouveauté est certainement l’arrivée des conditions météorologiques. Pas de météo dynamique, avec des conditions définies pour toute l’épreuve. Il faut avouer que le rendu obtenu est remarquable, à la hauteur du rendu de la réputation visuelle de la franchise Forza Motorsport.

Voir les gouttes de pluie perler sur la carrosserie est très réaliste, comme leur densité qui change en cas d’accélération du véhicule. Bien évidemment, cette météo n’est pas que cosmétique, elle influence sur la conduite.

Pour Forza Motorsport 6, Turn 10 annonce 450 voitures et 26 circuits. Pour faire plaisir aux joueurs, plusieurs manières de jouer sont proposées, un vaste mode carrière, et d’intrigants « showcase events », introduits par des célébrités du sport automobile, qui devrait consister en des défis originaux, par exemple « Ford vs Ferrari ». A cela, il faut encore ajouter les « mods », des défis que les joueurs pourraient eux-mêmes lancer.

L’E3 n’a bien évidemment pas été l’occasion de découvrir la version finale de Forza Motorsport 6 vu que le jeu a encore droit à plusieurs mois de développement. Mais ce qui a été vu fait déjà rêver, ça c’est sûr. Il ne reste donc plus qu’à attendre la version finale du jeu pour pouvoir découvrir l’intégralité des nouveautés.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNintendo : la NX sera une console de salon !
Article suivantSony : aussi une PlayStation 4 à 1 To

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here