Foxconn vient d’injecter 30 millions de dollars dans Cyanogen

Après Qualcomm, les fonds d’investissement Premji Invest, Twitter Ventures, Telefónica Ventures, Smartfren Telecom, Index Ventures, et Access Industries, c’est au tour de Foxconn d’investir dans Cyanogen.

Cyanogen est connu pour avoir développé un fork d’Android, en y ajoutant plusieurs fonctionnalités tout en allégeant le système d’exploitation.

Bien que Google ait tenté de racheter la société, celle-ci a préféré se rapprocher de Microsoft pour préinstaller ses applications sur l’édition commerciale du système.
La version open source, CyanogenMod, reste toujours ouverte à la communauté des développeurs.

Pour poursuivre ses développements, Cyanogen continue à lever des fonds. Qualcomm a ainsi injecté 30 millions de dollars, suivi des fonds d’investissement Premji Invest, Twitter Ventures, Telefónica Ventures, Smartfren Telecom, Index Ventures, et Access Industries qui ont ajouté 50 millions de plus.

C’est au tour de Foxconn d’injecter 30 millions de dollars dans le projet, ce qui porte cette levée de fond à 110 millions de dollars. Ces fonds devront servir à étoffer les équipes de développement et accélérer les travaux.

Il est à souligner que, depuis le début de l’année, Cyanogen concentre ses travaux sur Android One et la prise en charge des puces Mediatek.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSFR-Numericable annonce que « la guerre des prix est terminée »
Article suivantLa perte du cargo spatial russe bouleverse la rotation des astronautes de l’ISS
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here