France : la 3G et la 4G aussi autorisées dans les avions en vol

Après avoir autorisé l’utilisation des smartphones en phase de décollage et d’atterrissage, l’ARCEP autorise l’utilisation de l’internet mobile en vol.

Les passagers des avions ont été heureux de pouvoir utiliser leurs smartphones en phase de décollage et d’atterrissage. Ils seront tout aussi heureux de savoir qu’ils peuvent désormais surfer sur internet un plein vol dans l’espace aérien français.

C’est ce jeudi que l’ARCEP a en effet annoncé sa décision d’autoriser l’utilisation de l’internet mobile pour les passagers à une altitude minimale de 3000 mètres. Les conditions d’utilisation de la 3G et de la 4G à bord des avions complètent les conditions émises en 2008 pour la 2G.

C’est ainsi que les systèmes 2G et 4G dans la bande 1800 MHz, et les systèmes 3G dans la bande 2100 MHz sont autorisés. Concrètement, cela signifie que tous les opérateurs sont concernés par la 3G alors que seul Bouygues Telecom est actuellement concerné au niveau de la 4G vu que les autres opérateurs utilisent les bandes 800 et 2600 MHz.

Il est à préciser que si l’ARCEP a donné son feu vert, c’est aux compagnies aériennes de donner la possibilité d’utiliser des services 3G et 4G dans leurs avions, et cela dans le respect des règles de l’aviation civile, chaque compagnie aérienne étant seule juge pour proposer les services à bord qu’elle souhaite.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentExploration de Mars : les Emirats Arabes Unis se lancent dans la course
Article suivantUbisoft : deux nouvelles bandes-annonces de Assassin’s Creed Unity

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here