France : Huawei affiche ses ambitions

Huawei change de fusil d’épaule. Après s’être installé en toute discrétion à Sophia Antipolis, le géant chinois affiche désormais clairement ses ambitions.

Arrivé au début de l’été 2013 à Sophia Antipolis, le géant chinois Huawei est resté longtemps discret sur son installation en France. Aujourd’hui, le n°3 mondial des smartphones, le n°2 des équipements de télécoms, change de fusil d’épaule en annonçant clairement ses ambitions.

Avec l’intention de développer quatre pôles d’expertise en France, Huawei annonce son projet de recruter 170 personnes dans les domaines des mathématiques, du design, des objets connectés et de la microélectronique, l’Hexagone fait partie intégrante du plan de développement du géant chinois en Europe, une stratégie qui vise l’emploi de 13 000 personnes d’ici à 2017, dont 1 600 chercheurs, répartis dans ses 17 sites dédiés.

C’est dans ce contexte que Huawei a inauguré, le 12 septembre dernier, son centre R & D de Sophia Antipolis dédié aux produits chipset et à l’électronique embarquée. Concrètement, les recherches menées dans le technopôle azuréen se concentrent sur le développement de technologies de pointe pour l’amélioration de la qualité des photos prises par les appareils Huawei, des technologies qui pourraient intégrer dès 2015 le prochain téléphone premium de la marque.

Le constructeur chinois de smartphones Huawei mise sur la France
Le constructeur chinois de smartphones Huawei mise sur la France

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNetflix : Numericable riposte avec 3 000 épisodes de séries gratuits
Article suivantL’Allemagne est au cœur de l’opération « Treasure Maps » de la NSA

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here