France : la fin des oreillettes mains libres au volant

Le gouvernement a confirmé que l’utilisation des oreillettes mains libres au volant sera interdite à partir du 30 juin prochain.

Qu’ils soient filaires ou Bluetooth, les oreillettes mains libres pour les conducteurs seront interdites à partir du 30 juin, c’est ce que vient de confirmer le gouvernement. Cette interdiction est valable pour tous les systèmes d’oreillettes pour les chauffeurs de voitures, camions, deux-roues et vélos.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, précise : « Sur la recommandation du Conseil national de la Sécurité routière, j’ai ainsi décidé, sur le modèle de l’interdiction du téléphone tenu en main, d’interdire l’usage au volant de tous les systèmes nécessitant des écouteurs, des oreillettes ou des casques ».

En cas d’infraction, les contrevenants pourront recevoir une amende dont le montant exact n’est pas encore défini pour le moment. Actuellement, toute personne surprise en train de téléphoner au volant avec son terminal à la main est passible d’une contravention de 135 euros et d’un retrait de trois points sur le permis de conduire.

Il est à noter que cette interdiction n’interdit pas de téléphoner en conduisant. Certains systèmes, notamment ceux intégrés à l’habitacle, passent sous le radar de la loi. S’il n’est pas préinstallé dans le véhicule, des solutions proposées par Parrot, Supertooth, Jabra ou bien encore Plantronics existent.

Bien que ces systèmes soient autorisés, le gouvernement préconise au conducteur de se garer lorsqu’un appel est passé.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRealSense : Intel travaille sur une version plus petite pour smartphones
Article suivant1 500 dollars pour avoir imaginé ce que pourrait être l’Apple Car

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here