France : un Nexus Player qui aura de la peine à convaincre

Le Nexus Player est disponible en Europe depuis mercredi 15 avril. Face aux box des opérateurs, il aura de la peine à convaincre.

C’est depuis ce mercredi 15 avril que le Nexus Player est disponible en Europe, notamment en France au prix de 99 euros. L’objectif de Google va bien évidemment d’être de séduire un maximum de ménage d’adopter sa solution.

Commercialisé aux États-Unis depuis novembre 2014, Google aura de la peine à imposer son boitier en France où les opérateurs ont depuis longtemps occupé la place en proposant leurs box.

La bonne surprise du Nexus Player est qu’il utilise déjà Android 5.1 alors que la Freebox mini 4K en est encore à la version 5.0.2. Il est logique que les produits de la gamme Google bénéficient des dernières versions avant la concurrence.

À l’usage, son interface propose une première ligne de recommandations basées sur le profil Google de l’utilisateur, puis une seconde ligne avec les applications installées. Un micro, placé dans la télécommande, permet de lancer des recherches.

Alors que les box Bouygues, Free, Orange ou SFR apportent des services de télévision, ce n’est pas le cas du Nexus Player : aucun programme de flux n’est disponible. Seules des applications de télévision de rattrapage ou de VOD sont disponibles.

Les possesseurs de téléviseurs Ultra HD pourront profiter du Nexus Player vu qu’il est compatible, bien que les contenus, YouTube par exemple, sont encore rares.

Par rapport à l’Apple TV, autre concurrent, le Nexus Player se différencie avec une sélection de jeux portés directement de leurs versions smartphone ou tablette, ce qui en fait une sorte de console de jeu vidéo. On retrouve des titres populaires tels que « Asphalt 8 » ou « Badland », ainsi que du retro-gaming comme « Double Dragon » ou « Castle Of Illusion ». Certains jeux peuvent même se jouer avec une manette proposée en option à 49 euros.

Google a inclus au Nexus Player une fonctionnalité incluse à sa clé HDMI Chromecast : la possibilité de visionner sur son téléviseur des contenus de son smartphone, de sa tablette ou de son ordinateur (via Chrome).

Si le Nexus Player peut être utile, il ne remplacera donc pas une box traditionnelle, surtout si elle fonctionne sous Android comme c’est le cas de la Freebox mini 4K ou de la Bbox Miami. Alors que l’Apple TV n’avait pas réussi à s’imposer en France, le Nexus Player risque bien d’en faire de même.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker