En France, les voleurs raffolent des Smart Fortwo

La Smart Fortwo est la hantise des assureurs français. Pour cause, il s’agit de la voiture qui a été le plus volée en 2015.

On pourrait croire que les voleurs de voitures privilégient les véhicules de luxe. En fait pas du tout. La voiture la plus volée en France en 2015 est la Smart Fortwo. Pourquoi un tel engouement pour ce modèle ? Simplement parce que ses pièces détachées sont coûteuses.

C’est une étude publiée par Auto Plus qui révèle que la mini citadine allemande est la hantise des assureurs en étant la cible privilégiée des voleurs. « Pourquoi un tel succès ? Parce que la Fortwo est extrêmement peu résistante à l’effraction, ce qui rend la tâche fort simple aux voyous », ajoute le magazine. Il ajoute que « ses pièces détachées valent de l’or ».

Auto Plus précise aussi que ce sont les modèles 2007-2014 qui sont les plus prisés, à savoir la seconde génération de la Smart Fortwo. La fréquence de vol est « deux fois plus élevée » que pour la première génération.

Si la Smart Fortwo est très prisée des voleurs en France, c’est aussi le cas de la Range Rover Evoque qui arrive en seconde position dans le classement en raison de « sa vulnérabilité au vol électronique » puis de la BMW X6, la Renault Twingo, la Mercedes CLA, la BMW X5. « La cible idéale aux yeux des voleurs cumule deux qualités : elle se dérobe facilement, souvent à l’aide d’outils de piratage high-tech, et elle affiche une valeur marchande élevée », souligne-le magasine.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGTA Online : défier l’équipe adverse dans le mode « Capture d’ozone »
Article suivantUn physicien risque la mort juste pour expliquer la science !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here