François Hollande participe à la rentrée scolaire de Clichy-sous-Bois

Après avoir accompagné la rentrée scolaire 2013 dans la ville de Denain, c’est à Clichy-sous-Bois que François Hollande s’est rendu ce mardi pour la rentrée des classes.

Comme annoncé par la présidence de la République sur le réseau social Twitter, c’est au collège Louise-Michel de Clichy-sous-Bois en Seine-Saint-Denis que François Hollande s’est rendu ce mardi pour la rentrée scolaire.

C’est accompagné de Najat Vallaud-Belkacem, la nouvelle ministre de l’Éducation, que le Président de la République « a accompagné les collégiens de Louise Michel pour la rentrée 2014 ».

On soulignera que cette rentrée scolaire intervient à peine quelques jours après la crise gouvernementale qui a notamment vu le départ précipité de Benoît Hamon au profit de Najat Vallaud-Belkacem, la première femme à occuper le poste de ministre de l’Éducation. C’est à ce titre qu’elle a tenu, lundi matin, un discours de fermeté à l’intention des maires récalcitrants à la réforme des rythmes scolaires, une allocution où la ministre a clairement menacé les récalcitrants de « sanctions » de la part des préfets.

Après Denain, une ville du Nord frappée par la crise et la désindustrialisation en 2015, c’est donc Clichy-sous-Bois qui a été choisi cette année, la ville qui a été le berceau des émeutes dans les banlieues en 2005.

François Hollande et Najat Vallaud-Belkacem se rendront mardi dans un collège de Seine-Saint-Denis pour la rentrée scolaire.
François Hollande et Najat Vallaud-Belkacem se rendront mardi dans un collège de Seine-Saint-Denis pour la rentrée scolaire.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHomme de Néandertal : de l’art qui le rend plus humain que jamais
Article suivantApp Store : Apple explique le rejet de certaines applications

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here