Free : ce sera sans Android, ni Netflix

C’est en déclarant que « Il faut rester maître chez soi » que Maxime Lombardini, le PDG de Free, a annoncé qu’Android et Netflix n’étaient pas à l’ordre du jour chez Free. Free dit «non» à Android et Netflix

C’est lors d’un colloque organisé par l’ARCEP que Maxime Lombardini, le PDG de Free, a clairement exprimé les lignes stratégiques du quatrième opérateur français. C’est en déclarant que « Il faut rester maître chez soi », qui ajoute que « Android sur les box ce n’est pas une bonne idée, c’est laisser les clés à Google ».

Alors que la distribution de chaînes de télévision payantes et la vente de vidéos à la demande sont des sources de revenus pour les opérateurs, adopté Android correspondrait à offrir à Google la capacité de pouvoir verrouiller progressivement son système en lui laissant le libre choix d’imposer les contenus de son choix. Par cette déclaration, le message est clairement que la prochaine box de Free ne sera pas dotée d’Android.

Alors que Bouygues Telecom, Orange et SFR se sont déjà couchés devant Netflix, cela ne sera pas le cas de Free, c’est ce qu’a déclaré Maxime Lombardini en disant « Free a décidé de ne pas se coucher tout de suite devant Netflix ». C’est bien évidemment le « tout de suite » qui fait toute la nuance, une manière de dire que l’opérateur va pour le moment attendre pour savoir comment les utilisateurs vont accueillir cette offre.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNormandie : découverte d’os humain vieux de 200 000 ans
Article suivantAmazon : de la boutique virtuelle au magasin physique

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here