Free Mobile : le coup de pouce marketing d’Arnaud Montebourg

Alors que le marketing est une composante importante du succès de Free mobile, Xavier Niel a profité d’une conférence pour souligner les nombreux coups de pouce donnés par Arnaud Montebourg.

Que l’on ne se trompe pas, Arnaud Montebourg n’a à priori pas de parti pris pour Free Mobile. Cela n’a pourtant par empêché l’actuel ministre de l’Économie, du redressement productif et du numérique de donner plusieurs coups de pouce marketing à l’opérateur. C’est à l’occasion d’une conférence à l’École polytechnique que Xavier Niel a expliqué cette implication.

C’est par exemple ainsi, alors qu’il n’était pas encore ministre, qu’Arnaud Montebourg avait tweeté que « Free Mobile fait plus pour le pouvoir d’achat des Français que Nicolas Sarkozy en 5 ans », il est vrai qu’il était dans l’opposition à l’époque.

En proposant la 4G sans surcoût, même dans son forfait à 2 €, Free Mobile a tablé sur une réaction d’Arnaud Montebourg. Alors que tous les scénarios de réponse ont été envisagés, le ministre a choisi d’attaquer sur la question de l’emploi. Chiffres de l’ARCEP à l’appui, contrer l’attaque a été facile, mais cela a surtout permis à Free Mobile d’enregistrer une vague de nouveaux abonnés.

De fait, Xavier Niel explique que chaque fois qu’Arnaud Montebourg s’en est pris à Free Mobile, les lendemains ont été des journées très prolifiques en matière de nouveaux abonnés, preuve qu’il a donné de véritables coups de pouce marketing à l’opérateur, bien évidemment sans sciemment sans rendre compte.

Il faut préciser qu’à l’occasion de cette conférence, Xavier Niel ne s’est pas uniquement focalisé sur le ministre de l’Économie, du redressement productif et du numérique, que d’autres points marketing ont été abordés comme l’offre hyper simple, les prix très agressifs, le contrôle des coûts, mais aussi une approche du marché différente de la concurrence.

Arnaud Montebourg : l'agent marketing de Free Mobile
Arnaud Montebourg : l’agent marketing de Free Mobile

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNASA : le moteur à distorsion de l’USS Enterprise n’est pas forcément une utopie
Article suivantQu'est que la neutralité des plateformes ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here