Free Mobile : créateur d’emploi ou pas ?

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, n’a pas hésité à nommément citer Free Mobile comme étant la cause de la crise de l’emploi qui touche le secteur des télécommunications. En réponse, le quatrième opérateur a livré sa propre analyse, avec des résultats à l’opposé.

Focalisé sur la problématique des télécommunications qui ont subi un raz de marée avec l’arrivée de Free Mobile sur le marché, Arnaud Montebourg n’a pas hésité à critiquer la stratégie appliquée par Free Mobile et la politique du gouvernement précédent qui sont, selon lui, les causes des pertes d’emploi constatées chez les autres opérateurs et de la dégringolade de l’équipementier télécom Alcatel.

Face à ces accusations, Free Mobile a mandaté deux économistes pour chiffrer l’impact de l’arrivée de Free Mobile en France. Les résultats, sans forcément contredire les affirmations du ministre, sont diamétralement opposés.

En effet, les conclusions de ce rapport demandé par Free Mobile affirment que le nouvel opérateur a créé, directement et indirectement, entre 16 000 et 30 000 emplois supplémentaires, une véritable stimulation pour le marché. « La hausse de l’activité génère de nouveaux emplois qui à leur tour créent de la consommation nouvelle », en précisant bien que ces emplois n’ont pas été créés dans le secteur des télécommunications, mais, par effet de levier, dans des domaines connexes.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFirefox : une version 17 pour Android avant le navigateur classique
Article suivantWindows 8 : du plomb dans l’aile selon les analystes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. @ Max: En versant moins de dividendes aux actionnaires, les emplois des Oranges Sfr et Bouygues seraient maintenus. (Cf article univers freebox) Ce ne sont que des licenciements boursiers. L’arrivée de Free Mobile n’est qu’une excuse. Les centres SAV Free sont essentiellent en France (sauf 1 au Maroc) contrairement à ceux des 3 autres opérateurs. Même si les groupes sont français, les emplois eux, ne le sont pas forcément.

  2. Pour répondre à David,

    Oui, on pourrait dire que c’est douteux car ils sont mandatés par free. Mais free n’a pas le choix pour son image. Niel et sa firme sont sans cesse attaqué car il font mal aux autres opérateurs. Je vous conseil de regarder à quels groupes appartienne les autres opérateurs, ensuite de regarder quel média d’actualité font partie de ses groupes et donc pourquoi free se fait flinguer…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here