Free Mobile : déploiement d’une centaine de bornes automatiques

Alors que cela fait maintenant deux semaines que Free Mobile avait fait sensation en annonçant le déploiement de bornes automatiques pour les abonnements et la distribution de cartes SIM, une carte plus explicative vient d’être publiée.

Suite à l’annonce de l’intention de Free Mobile de déployer des bornes automatiques pour permettre aux utilisateurs de souscrire des abonnements ou de récupérer des cartes de SIM, de nombreuses questions restaient en suspens. Il aura fallu attendre deux semaines pour avoir des réponses, des réponses qui prennent la forme d’une carte.

C’est de cette manière qu’on apprend que les boutiques des réseaux Maison de la Presse et Mag Presse à Paris, Marseille, Toulouse, Nantes, Clermont-Ferrand, Albi, Échirolles, Ambérieu-en-Bugey et Rosheim seront les premières à être équipées de cette fameuse borne automatique, mais aussi que ce sera une centaine de bornes qui seront à terme déployées sur toute la France.

Pour rappel, via ces bornes, il sera possible à tout en chacun de souscrire de manière autonome à l’une des offres de téléphonie mobile de Free, moyennant une carte bancaire, et recevoir immédiatement une carte SIM directement opérationnelle dans un appareil débloqué.

Au niveau tarif, l’émission d’une carte SIM, standard, micro ou nano, sera facturée 10€ en cas d’ouverture d’un abonnement, et à 5€ lors d’un renouvellement dû à une perte ou à changement de format.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle+ : qui succédera à Vic Gundotra ?
Article suivantFibre optique : Orange veut séduire les PME

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here