Free Mobile : dix mille antennes pour se détacher d’Orange !

Dernièrement, les abonnés de Free Mobile ont appris comment la société envisageait de faire pour obtenir la meilleure couverture possible de son propre réseau.

L’annonce vient de Xavier Niel, le patron de Free, qui a en même temps précisé les résultats attendus pour l’émancipation de l’opérateur. Il n’y a pas d’autre objectif principal que celui de s’éloigner de la tutelle itinérante d’Orange, qui représente pour Free un tarif exorbitant tout étant en conformité avec les autorités chargées du numérique.

Pour cela, Free devra avoir déployé 10 000 antennes pour parfaire la couverture de son propre réseau. C’est un ambitieux programme qui posera tout de même un problème de logistique et d’infrastructures. Actuellement, l’opérateur Free dispose de 8830 supports opérationnels (3678 pour la 4G et 5152 pour la 3G) ; par ailleurs, il est autorisé pour 12592 sites pour l’émission (6284 pour la 4G et 6328 pour la 3G).

Sachant que chaque site compte de nombreuses antennes, Free ne devrait pas couvrir que ses besoins de 10 000 prévus. Dans les grandes et moyennes villes de l’hexagone, chaque opérateur doit disposer de lieux stratégiques pour l’émission, notamment dans l’axe central de ces villes.

Ensuite une fois l’endroit identifié, il faut passer à l’étape des négociations pour obtenir l’aval de pose de l’antenne. Dans ce dernier cas, c’est une autre paire de manches, mais souhaitons un bon courage à Free et à son manager Xavier Niel.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentComment annuler l’envoi d’un email avec Gmail ?
Article suivantMini Clubman : l’Audi A3 en point de mire

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

2 Commentaires

  1. Halldir> C’est simple : les antennes mobiles son manipulées en tension à mains nues, sans précautions particulières et les techniciens n’en souffrent aucunement.
    Les antennes tdf (télé, radio) elles, ne sont manipulées que hors tension ou avec mille précautions (combinaison anti-radiations, gants ignifugés etc.).
    Approchez un œuf d’une antenne mobile, il ne se passe rien. Approchez un œuf d’une antenne télé, il cuit.

    En termes de puissance d’émission et de radiations, les antennes télé représentent un danger autrement plus important, et pourtant… personne ne songe à s’en plaindre.
    En comparaison, les antennes mobiles ont une puissance et produisent des émissions marginales (voire négligeables) et pourtant… tout le monde s’en inquiète…

  2. Encore et toujours des antennes. Qui sait de quoi il retourne réellement quant aux possibles effets sur notre santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here