Free Mobile : son réseau devra être autonome dès 2018

Si Free Mobile a pu bénéficier des infrastructures d’Orange pour se lancer, son réseau devra être autonome à partir de 2018, c’est ce que vient d’annoncer l’Autorité de la concurrence.

La pression est de mise sur Free Mobile qui a déjà accumulé du retard dans le déploiement de sa propre infrastructure. En effet, l’Autorité de la concurrence vient d’indiquer que le contrat d’itinérance conclu entre Free Mobile et Orange ne pourra pas perdurer au-delà de son échéance prévue en 2018. C’est pour éviter la création de déséquilibres et de perturbation dans le marché que l’Autorité souligne sa décision.

Pour rappel, selon ses obligations vis-à-vis de l’ARCEP, Free Mobile s’était engagé à couvrir au moins 90% de la population en 2018. Dans ce contexte, Xavier Niel, le PDC de Free, vient de récemment annoncer que Free Mobile devrait couvrir 75% de la population d’ici à 2014, soit un taux de couverture supérieur à la planification prévue.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook : payer ou payer ?
Article suivantBlackBerry : rachat en perspective ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here