Free est toujours en pleine phase de croissance

Le groupe Iliad vient de publier les résultats du premier trimestre pour sa filiale Free. Le constat est que l’opérateur est toujours en pleine phase de croissance en réussissant à recruter près de 300 000 nouveaux abonnés au cours des trois premiers mois de l’année 2016.

Concrètement, Free Mobile annonce 215 000 abonnés supplémentaires au premier trimestre. Le nombre total d’abonnés mobiles s’élève à 11,900 millions au 31 mars 2016, soit 585 000 de plus qu’un an auparavant. L’opérateur précise que le nombre de clients exploitant la 4G est passé de 3,7 millions à 4,25 millions en trois mois. Alors que rien n’est précisé au sujet de l’ARPU mobile, il est souligné que le ratio en faveur de l’offre la plus chère, celle à 19,99 euros par mois, s’améliore pour le quatrième trimestre consécutif avec un plus grand nombre de recrutements pour cette offre. Au niveau de la data mobile, Free Mobile indique que les abonnés consomment en moyenne 3,8 Go par mois, contre 3,2 Go trois mois auparavant.

La croissance est également de mise sur la fibre avec 78 000 nouveaux abonnés. Alors que l’opérateur représente 24 % du marché français, il a accaparé 43 % des recrutements. Son nombre total d’abonnés est désormais de 6,216 millions. Free revendique désormais 2,8 millions de prises raccordables en fibre, soit 325 000 de plus que trois mois plus tôt.

Financièrement parlant, Iliad annonce avoir réalisé un chiffre d’affaires total de 1,145 milliard d’euros correspondant à une hausse de 6,6 % sur un an. Avec une croissance de 10,4 %, c’est l’activité mobile qui a principalement dopé ce résultat. Ce seul secteur d’activité a généré un chiffre d’affaires de 483,6 millions d’euros. La Bourse a bien évidemment réagi positivement à cette présentation des chiffres en faisant progresser l’action Iliad de plus de deux points en début de séance. Le groupe est désormais valorisé à 11,5 milliards d’euros.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn Samsung Galaxy X pliable qui semble se confirmer pour 2017
Article suivantFree reste le premier recruteur mobile en France au 1er trimestre

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here