Avec Fundraisers, Facebook veut collecter des fonds pour les associations caritatives

Facebook vient d’annoncer le lancement d’un nouveau service aux États-Unis : Fundraisers. Il va permettre aux associations caritatives de lever des fonds.

C’est en expliquant que « Fundraiser est un endroit dédié à la levée de fonds pour une page à visée non lucrative, pour des campagnes spécifiques » que Facebook a annoncé le lancement de ce nouveau service aux États-Unis. Ce service va plus loin que le bouton « Donate » vu qu’il englobe des pages spécifiques pour la recherche de dons.

Fundraiser offre de nouveaux outils aux associations caritatives pour lever des fonds. Elles vont pouvoir créer des pages dédiées à leurs campagnes, collecter des fonds via un bouton dédié incluant la possibilité d’afficher un montant recommandé, et afficher la progression de la collecte.

De leur côté, les utilisateurs pourront partager leur acte de don afin de promouvoir la campagne qu’ils ont choisi de soutenir.

Profitable pour quoi ?

Fundraiser est un nouveau service qui est clairement profitable pour les associations caritatives. 37 associations ont pour le moment été choisies, notamment World Wildlife Find, National Multiple Sclerosis Society, etc., alors que d’autres devraient être prochainement ajoutées.

La seule question est de savoir si ce service est désintéressé de la part de Facebook, ou si le réseau social prélève une commission au passage.

Que pensez-vous de Fundraisers ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAnnonce des dates de sortie des versions remastérisées de « Heavy Rain » et « Beyond Two Souls »
Article suivantEncore une autre solution de paiement mobile : G-Pay de LG

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here