Le futur Combi de VW devient électrique, connecté et intelligent

C’est au CES que Volkswagen a présenté le BUDD-e. Ce prototype est la nouvelle vision du Combi, un microbus qui devient électrique, connecté et intelligent.

Le microbus Combi de VW est devenu une légende dans les années 60-70 en étant le symbole de toute une génération. Il va renaitre dans un avenir proche. Pour l’heure, c’est sous la forme du prototype BUDD-e qu’il est présenté au salon CES 2016 de Las Vegas.

Comme l’explique Herbert Diess, responsable de la marque VW, « Il s’agit d’un nouveau concept de véhicule électrique longue distance ». En étant électrique, connecté et intelligent, le futur Combi n’a plus rien à voir avec le mythique modèle des années 60-70.

Alors que les véhicules électriques actuels possèdent une autonomie de l’ordre de 150 kilomètres, Volkswagen annonce que la batterie de 101 kWh du BUDD-e lui procure une autonomie de 600 kilomètres. En plus, le constructeur annonce que 80% de sa capacité peut être rechargée en seulement 15 minutes.

Le BUDD-e est aussi intelligent. Le véhicule est par exemple capable de reconnaitre les gestes et la parole de son propriétaire. D’ailleurs, il est connecté et intelligent vu que, en passant devant un magasin, il est capable de vous rappeler d’acheter du lait. Plus surprenant, grâce à un tiroir dévolu à cet effet, le BUDD-e peut aussi servir de boîte aux lettres mobile pour que le facteur y dépose des paquets.

Le BUDD-e est peut-être un peu trop « too much » en présentant pêle-mêle pleins d’idées. Tout ne sera pas forcément retenu dans la version qui sera commercialisée. D’ailleurs, à ce sujet, rien n’a été dévoilé. Peut-être que les prochains salons de Détroit, voire de Genève, seront l’occasion d’en apprendre plus au sujet de la future version finale.

volkswagen-reinvente-le-combi-du-futur-en-mode-electrique

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes nouveautés de Toyota France au 1er janvier 2016
Article suivantLa Chine, dernier bastion à résister à l’envahisseur Netflix

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here