La galaxie UGC 1382 est une belle surprise pour les astronomes

La galaxie UGC 1382 n’avait visiblement rien de spécial aux yeux des astronomes. Pourtant, en l’observant différemment, elle a réservé une sacrée surprise aux scientifiques.

Ce n’est pas parce qu’une portion de notre univers semble calme et banal que c’est forcément le cas. C’est ce que des observations faites par la NASA, publiées dans l’Astrophysical Journal, nous révèlent. Pour s’en convaincre, il suffit de comparer les clichés de la galaxie UGC 1382 publiés par l’agence américaine.

En lumière visible, UGC 1382 semble être une simple galaxie elliptique dans une portion de l’Univers relativement banale. Mais lorsque les scientifiques ont ajouté les données ultraviolettes aux images, tout a radicalement changé avec l’apparition de bras spiraux.

En agissant de la sorte, les astronomes ont fait ressortir les éléments de faible densité, comme l’hydrogène (indiqué en vert à droite). C’est ainsi qu’UGC 1382 est devenue tout à coup gigantesque. Par rapport à ce qui était initialement estimé, cette galaxie est devenue 10 fois plus grande rien qu’en ajoutant les données ultraviolettes.

Une galaxie à la Frankenstein

Située à environ 250 millions d’années-lumière de la Terre, la galaxie UGC 1382 a réservé une autre surprise aux astronomes. Elle est en effet qualifiée de « Frankenstein ». Les observations faites par la NASA révèlent en effet que ses entrailles sont plus jeunes que son extérieur, presque comme si elle avait été construite à l’aide de pièces de rechange.

« Cette galaxie Frankenstein est capable de survivre parce qu’elle se trouve dans un endroit calme, un quartier de banlieue de l’Univers qui n’est pas encombré », explique Mark Seibert coauteur de l’étude et chercheur au Carnegie Institution for Science. « C’est tellement délicat qu’un léger coup de pouce d’un voisin pourrait l’amener à se désintégrer ».

Une découverte accidentelle

C’est en recherchant des étoiles en train de se former que Mark Seibert et Lea Hagen sont tombés par hasard sur la galaxie UGC 1382. C’est en l’observant dans les ultraviolets grâce aux données de la Galaxy Evolution Explorer (GALEX), qu’ils ont découvert que cette galaxie était en fait une sorte de monstre émergeant de l’obscurité.

« Nous avons vu des bras spiraux qui s’étendent bien au-delà de cette galaxie, que personne n’avait remarquée avant, des bas que les galaxies elliptiques ne possèdent pas », explique Lea Hagen. « Cela nous motive à comprendre comment cette galaxie s’est formée ». En combinant les données de plusieurs télescopes, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que le diamètre d’UGC 1382 est d’environ 718 000 années-lumière, soit une taille sept fois plus grande que notre voie lactée.

Alors que le cœur des galaxies est normalement plus ancien que sa périphérie, UGC 1382 est une véritable bizarrerie avec un cœur plus jeune que le reste. « Le centre d’UGC 1382 est en fait plus jeune que le disque de la spirale qui l’entoure », explique Mark Seibert. « C’est comme trouver un arbre dont les bagues intérieures de croissance sont plus jeunes que les bagues extérieures ».

L’explication pourrait être qu’il ne s’agit pas d’une seule galaxie qui a grandi, mais de plusieurs galaxies qui se sont réunies. En d’autres termes, deux régions de la galaxie semblent avoir évolué de façon indépendante avant leur fusion. « En comprenant cette galaxie, nous pouvons obtenir des indices sur la façon dont les galaxies se forment et découvrir encore d’autres surprises », fait remarquer Lea Hagen.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEst-ce qu’Uber est un virus ? C’est ce qu’estime une étude de Fabernovel
Article suivantLa NASA filme la face cachée de la Lune en train de passer devant la Terre
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here