Galaxy Note 3 : comment installer Android 4.4.2 KitKat ?

Officiellement parlant, Android 4.4.2 KitKat devrait être disponible d’ici quelques semaines pour les Samsung Galaxy Note 3. Officieusement, le passage à Android 4.4.2 KitKat est déjà possible…

Les impatients qui attendent de pouvoir découvrir Android 4.4.2 KitKat sur leur Samsung Galaxy Note 3 ne devraient avoir plus que quelques jours, ou semaines à patienter pour que le package officiel soit enfin disponible. Pourtant, pour les plus impatients d’entre eux, une autre solution existe, officieuse.

Cette solution provient de Sam Mobile. Il s’agit d’une version de test, déjà très stable. Il ne lui manquerait que quelques correctifs. Intéressé ? Alors voici la marche à suivre… mais attention, elle efface tout le contenu du smartphone !

1. Télécharger Android 4.4.2 KitKat pour Galaxy Note 3
2. Télécharger Odin3 v3.09.
3. Extraire le contenu de l’archive et décompresser Odin
4. Lancer Odin
5. En appuyant sur « Home » + « Power » + « Volume- », redémarrer son Galaxy Note 3 en mode download
6. Connecter l’appareil à votre ordinateur
7. Après reconnaissance de votre terminal par Odin, ajouter les fichiers suivants :

  • AP_N9005XXUENA6_340325_REV03_user_low_ship_MULTI_CERT.tar.md5 à AP
  • BL_N9005XXUENA6_340325_REV03_user_low_ship_MULTI_CERT.tar.m à BL
  • CP_N9005XXUENA2_REV03_CL1277177.tar.md à CP
  • CSC_OXX_N9005OXXENA5_327209_REV03_user_low_ship_MULTI_CERT.tar.md5 à CSC

8. Décocher « Repartition »
9. Appuyer sur « Start »
10. Après quelques minutes, votre Galaxy Note 3 redémarre… sous Android 4.4.2 KitKat

En cas de soucis, il suffit de basculer en mode de récupération (« Home » + « Power » + « Volume+ ») et de chercher l’option pour réinitialiser l’appareil.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHP : une phablette à 200 dollars pour cette semaine ?
Article suivantISS : Cygnus est arrivé à bon port

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here