Galaxy S5 LTE-A : Samsung ne lance pas en France son smartphone 4G+

Alors que l’annonce du Galaxy S5 LTE-A par Samsung pourrait faire écho à l’annonce du déploiement de la 4G+ en France par Orange et Bouygues Telecom, cet appareil sera réservé au marché coréen.

La LTE-A, aussi appelée LTE-Advanced ou 4G+, est actuellement au cœur de l’actualité high-tech avec plusieurs annonces à son sujet. C’est ainsi qu’Orange et Bouygues Telecom viennent d’annoncer le début du déploiement de cette technologie en France.

Quasi parallèlement à cela, Samsung dévoile son Galaxy S5 LTE-A, son premier smartphone compatible avec les réseaux 4G+. Reprenant de nombreuses caractéristiques du Galaxy S5, ce nouveau smartphone se distingue de son prédécesseur par sa compatibilité avec la LTE-A, mais aussi avec une qualité d’écran améliorée vu que celui-ci passe en QHD de 1440 x 2550 pixels.

Alors que ces annonces auraient pu faire le bonheur des mobinautes français à la recherche de gros débits, cela ne sera pas le cas vu que Samsung réserve la primeur de son Galaxy S5 LTE-A à la Corée du Sud.

Dès lors, pour pouvoir profiter des 225 Mbit/s en téléchargement de la LTE-A, il faudra se contenter de la box 4G+ (Huawei) ou du hotspot wi-fi Bbox Nomad 4G+ proposé par Bouygues Telecom, ou de la clé compatible 4G+ proposée par Orange. Normalement, sans précision supplémentaire, ce n’est qu’à la rentrée que des smartphones compatibles pourraient être disponibles en France. Mais s’agira-t-il su Galaxy S5 LTE-A ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn gigantesque réservoir d’eau au cœur de la Terre
Article suivantSMS commerçants : la police va expérimenter un dispositif d'alerte

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here