Galaxy S5 Mini : la prochaine déclinaison du Galaxy S5 se dévoile

Quand est-ce que Samsung officialisera la déclinaison Mini de son Galaxy S5 ? Personne ne le sait encore, ce qui n’empêche pas les rumeurs et les photos de fleurir sur le net.

Alors que cela fait déjà un certain temps que des rumeurs au sujet du Galaxy S5 Mini circulent sur internet, le site publie de clichés en haute définition de l’appareil tout en dévoilant les dernières rumeurs au sujet de ses caractéristiques.

C’est de cette façon que l’on sait de manière pratiquement certaine que ce Galaxy S5 Mini embarquera un écran Super AMOLED de 4,5 pouces de type HD 720p, avec un traitement à base de Gorilla Glass, que c’est un processeur quad-core Exynos 3470 cadencés à 1,4 GHz, un GPU Mali-400 MP4 cadencé à 450 MHz et 1,5 Go de mémoire vive qui le feront avancer. On sait également que son stockage sera de 16 Go et qu’il comportera un port pour cartes micro SD.

Samsung Galaxy S5 Mini : des rumeurs et quelques images en prime

Au niveau des accessoires, son capteur photo sera de 8 mégapixels et sa caméra frontale de 2,1 mégapixels, les deux étant capables d’enregistrer des vidéos en Full HD 1080p. Le Galaxy S5 Mini embarquera également un lecteur d’empreintes digitales, un cardio-fréquence mètre.

Du point de vue de la connectique, il supportera le Wi-Fi 802.11n, le Bluetooth 4.0 LE, le NFC, et bien évidement la 4G/LTE.

Fonctionnant sous Android KitKat 4.4.2 et la dernière version de Touchwiz, le Galaxy S5 Mini aura également la particularité d’être IP67, c’est-à-dire résistant à la poussière, aux éclaboussures, et même à d’éventuelles immersions.

Au final, les seules inconnues sont sa date de sortie et son prix.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentDeux adolescents piratent un distributeur d'argent grâce au mode d'emploi
Article suivantAvec Student Hub, LinkedIn propose un espace dédié aux étudiants
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here