Galaxy S6 : moins bon démarrage que l’iPhone 6

Le démarrage commercial du Galaxy S6 est moins bon que celui de l’iPhone 6.

C’est mardi dernier que Samsung a annoncé que 10 millions d’exemplaires de son nouveau Galaxy S6 avaient été vendus. Alors que ce smartphone haut de gamme a été présenté comme étant une riposte à l’iPhone 6 d’Apple, son démarrage est pourtant moins bon.

En effet, il aura fallu 29 jours à Samsung pour atteindre la barre des 10 millions d’exemplaires vendus, alors qu’il n’a fallu que 3 jours seulement à Apple.

Avec tout de même plus de 10 millions d’unités écoulées, le Galaxy S6 ne peut pas être considéré comme un échec. Par contre, il est certain que les ambitions de Samsung à son sujet étaient certainement plus élevées.

Sans forcément faire référence à Apple, le démarrage du Galaxy S6 est également moins bon que celui du Galaxy S4 et du Galaxy S5 vu qu’ils leurs avaient fallu respectivement 27 et 25 jours pour atteindre la barre des 10 millions d’exemplaires vendus.

Alors que les espoirs de Samsung étaient que la Galaxy S6 parvient à endiguer l’érosion de ses parts de marché, ce démarrage relativement moyen n’est pas de bon augure dans cette optique. D’ailleurs, un rapport interne du groupe, daté du weekend dernier, fait apparaître que Samsung a encore reculé lors du premier trimestre sur le marché mondial de la téléphonie mobile.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 10 : les éditeurs resteraient sceptiques
Article suivantAvec Flow, Microsoft veut se lancer une appli mobile de messagerie instantanée

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here