Galaxy S6 : que pourrait-il être comparativement au Galaxy S5 ?

Le Galaxy S5 est considéré comme étant l’un des meilleurs smartphones du marché. Qu’est-ce que Samsung pourrait faire de mieux avec le futur Galaxy S6 ?

Pour de nombreux experts, le Galaxy S5 est l’un des meilleurs smartphones du marché, un appareil impressionnant. Alors que les premières rumeurs évoquent le futur Galaxy S6, qu’est-ce que Samsung pourrait améliorer ?

Ce qui suit se base bien évidemment sur des rumeurs. Dès lors, la plus grande prudence est pour le moment de mise avec ces informations, en tout cas tant qu’elles n’auront pas été confirmées d’une manière ou d’une autre.

Alors que le Galaxy S5 est conçu avec un corps en polycarbonate, la coque du Galaxy S6 pourrait être en aluminium, ce qui serait une première pour un terminal Samsung de la gamme S. Comme son prédécesseur, il devrait logiquement être imperméable selon la norme IP67, voir même IP68 pour lui permettre des immersions prolongées.

Par rapport aux 1920 x 1080 pixels de l’écran AMOLED du Galaxy S5, celui du Galaxy S6 devrait être de 2560 x 1440 pixels pour une taille d’écran qui devrait être de 5,2 pouces, contre 5,1 pouces pour son prédécesseur.

Même son de cloche du côté de l’appareil photo avec un capteur qui devrait passer de 16 mégapixels à 20 mégapixels. La caméra frontale du Galaxy S6 pourrait même être de 7 ou 8 mégapixels, et pourquoi pas de 13 mégapixels pour concurrencer le HTC Desire Eye.

Alors que le Galaxy S6 est pour le moment attendu pour le Mobile World Congress, qui se tiendra du 2 au 5 mars 2015, le futur joyau de Samsung pourrait par ailleurs être plus cher que son prédécesseur.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung compte concentrer ses efforts
Article suivantPiratage du Playstation Network et de Windows Live : un canular!

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here