Galaxy S6 : une référence en matière de résistance

Selon SquareTrade, le nouveau Galaxy S6 est la référence actuelle en matière de résistance.

L’assurance pour les appareils mobiles SquareTrade vient de dévoiler les résultats des derniers tests de résistances des smartphones, ce qui inclut les tout récents Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge de Samsung.

Pour la première fois dans ses tests, le SquareTrade Breakability Score a inclus les résultats des tests de flexibilité.

Justement, à ce test de flexibilité, le Galaxy S6 a supporté une pression de 50 kilos avant de subir une déformation plastique. Sous la même pression, le Galaxy S6 Edge s’est cassé et les iPhone 6 et iPhone 6 Plus d’Apple se sont pliés, l’iPhone 6 s’étant même cassé près du bouton volume.

Le Galaxy S6 et le Galaxy S6 Edge ont par ailleurs résisté à six chutes de deux mètres sans se casser, alors que la coque arrière amovible du Galaxy S5 s’est retirée à plusieurs reprises, ce qui a exposé la batterie et d’autres composants. L’iPhone 6 Plus s’est pour sa part entièrement brisé et a cessé de fonctionner 30 minutes plus tard.

Tous les téléphones testés ont obtenu le même score lors du test d’immersion de dix secondes.

Lors des tests de glissage, les Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge ont glissé plus loin que tous les autres téléphones, et deux fois plus loin que le Galaxy S5 en plastique.

Au final, les résultats du Breakability Score de Square Trade révèlent que Samsung a franchi un nouveau cap en termes de résistance avec son Galaxy S6.

image-le-samsung-galaxy-s6-est-le-modele-a-battre-en-termes-de-resistance

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTim Cook : très flou sur l’Apple Watch
Article suivantQue faut-il acheter : un Galaxy S6 Edge ? Un iPhone 6 Plus ? Ou un One M9 ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here