Galaxy Tab S2 : Samsung veut tenir la dragée haute aux iPad d’Apple

La nouvelle gamme de tablettes Galaxy Tab S2 succède à celle de l’actuelle Galaxy Tab S. Sa mission sera de venir rivaliser avec les iPad d’Apple.

Bien qu’en perte de vitesse, cela ne signifie pas pour autant qu’il faille laisser tomber le segment des tablettes tactiles. C’est ainsi que Samsung vient de dévoiler sa nouvelle gamme Galaxy Tab S2.

Avec ses modèles de 8 et 9,7 pouces, la nouvelle gamme succède à l’actuelle Galaxy Tab S. Mais plus que cela, elle se positionne en tant que concurrent direct avec les tablettes d’Apple, plus précisément les iPad Mini 3 et iPad Air 2.

Avec seulement 5,6 millimètres d’épaisseur, les deux modèles de la gamme Galaxy Tab S2 se présentent comme plus fines que leurs concurrentes à la marque à la pomme.

Techniquement parlant, ces Galaxy Tab S2 sont équipées d’écrans Super AMOLED de 2 048 x 1 536 pixels, d’un processeur 64 bits octo-core Exynos 5433 épaulé par 3 Go de RAM, d’un capteur photo de 8 mégapixels, d’une caméra frontale de 2,1 mégapixels, de la connectivité Wi-Fi et Bluetooth, d’un lecteur d’empreinte digitale, le tout fonctionnant avec Android Lollipop.

Disponible en versions 32 Go, 64 ou 128 Go, le prix de la Galaxy Tab S2 sera de 340 euros pour la version 32 Go Wi-Fi ou 470 euros pour le Wi-Fi + 4G en version 8 pouces, ou de respectivement 500 et 570 euros pour le modèle 9,7 pouces. Sa disponibilité est annoncée pour la fin août 2015.

Est-ce que la Galaxy Tab S2 va séduire avant la sortie du prochain iPad, cet automne ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPluton : après les montagnes, la NASA dévoile des plaines glacées
Article suivantTesla Model S : un nouveau mode pour accélérer pratiquement comme une LaFerrari

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here