Game of Thrones : la technologie Oculus Rift pour vous transporter au sommet du mur

Le Carrousel du Louvre accueille actuellement l’exposition « Game of Thrones ». La principale attraction est certainement l’escalade du mur… en réalité virtuelle.

Après Londres, Stockholm, Tel-Aviv, Madrid, Berlin, Amsterdam, San Diego, c’est Paris qui accueille l’exposition « Game of Thrones ». C’est le Carrousel du Louvre qui accueille cette exposition consacrée à la célèbre série de HBO.

Ouverte ce mardi, l’exposition restera ouverte jusqu’au samedi 12 septembre. Vu le succès de la série télévisée, tous les billets sont partis en moins de deux heures.

Mais que propose au juste cette exposition ?

Les fans de la série pourront découvrir un échantillon des costumes et des accessoires utilisés dans la série, par exemple les œufs de dragon de Daenerys, les costumes du mariage de Joffrey et Margaery, l’épée de Jon Snow, etc.

Si nombreux seront ceux qui seront contents, les plus exigeants risquent d’être par contre déçus vu que l’exposition « Game of Thrones » est encore plus réduite que celle précédemment consacrée à « Harry Potter » à la Cité du cinéma.

Hormis les costumes et accessoires, plusieurs attractions interactives originales sont disponibles. Il est par exemple possible de se faire photographier sur une réplique du Trône de fer, de voir son visage transformé en celui d’un marcheur blanc ou de jouer une petite face à un dragon fictif.

Le clou de l’exposition est certainement l’escalade du mur, le fameux « Mur ». « Lorsque vous mettez les lunettes, vous êtes transporté en haut du Mur et au bord du précipice. C’est étonnant et terrifiant pour ceux qui, comme moi, ont le vertige », raconte Ian Beattie.

Pour cette attraction, c’est la technologie Oculus Rift qui a été employée, un procédé qui permet au porteur du casque de réalité virtuelle de se retrouver véritablement plongé au cœur de la scène.

Une série américaine au Louvre !

Liam Cunningham, alias le chevalier oignon Ser Davos Mervault, n’en revient pas : « On est au Louvre, avec une série américaine ! ».

Ian Beattie, alias Meryn Trant, renchérit : « On est tous conscients de ce que représente le Louvre et être invités à tenir cette exposition ici est incroyable ».

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker