Game of Thrones : la technologie Oculus Rift pour vous transporter au sommet du mur

Le Carrousel du Louvre accueille actuellement l’exposition « Game of Thrones ». La principale attraction est certainement l’escalade du mur… en réalité virtuelle.

Après Londres, Stockholm, Tel-Aviv, Madrid, Berlin, Amsterdam, San Diego, c’est Paris qui accueille l’exposition « Game of Thrones ». C’est le Carrousel du Louvre qui accueille cette exposition consacrée à la célèbre série de HBO.

Ouverte ce mardi, l’exposition restera ouverte jusqu’au samedi 12 septembre. Vu le succès de la série télévisée, tous les billets sont partis en moins de deux heures.

Mais que propose au juste cette exposition ?

Les fans de la série pourront découvrir un échantillon des costumes et des accessoires utilisés dans la série, par exemple les œufs de dragon de Daenerys, les costumes du mariage de Joffrey et Margaery, l’épée de Jon Snow, etc.

Si nombreux seront ceux qui seront contents, les plus exigeants risquent d’être par contre déçus vu que l’exposition « Game of Thrones » est encore plus réduite que celle précédemment consacrée à « Harry Potter » à la Cité du cinéma.

Hormis les costumes et accessoires, plusieurs attractions interactives originales sont disponibles. Il est par exemple possible de se faire photographier sur une réplique du Trône de fer, de voir son visage transformé en celui d’un marcheur blanc ou de jouer une petite face à un dragon fictif.

Le clou de l’exposition est certainement l’escalade du mur, le fameux « Mur ». « Lorsque vous mettez les lunettes, vous êtes transporté en haut du Mur et au bord du précipice. C’est étonnant et terrifiant pour ceux qui, comme moi, ont le vertige », raconte Ian Beattie.

Pour cette attraction, c’est la technologie Oculus Rift qui a été employée, un procédé qui permet au porteur du casque de réalité virtuelle de se retrouver véritablement plongé au cœur de la scène.

Une série américaine au Louvre !

Liam Cunningham, alias le chevalier oignon Ser Davos Mervault, n’en revient pas : « On est au Louvre, avec une série américaine ! ».

Ian Beattie, alias Meryn Trant, renchérit : « On est tous conscients de ce que représente le Louvre et être invités à tenir cette exposition ici est incroyable ».

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentOuverture prochaine d’un YouTube Space à Paris
Article suivantAdult Player : une appli porno qui rançonne les utilisateurs Android

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here