Accueil » Technologie » GameOver Zeus : 3 millions de dollars de récompense pour l’arrestation d’Evgeniy Bogachev

GameOver Zeus : 3 millions de dollars de récompense pour l’arrestation d’Evgeniy Bogachev

Evgeniy Mikhailovich Bogachev est devenu le cyberennemi numéro un depuis que le FBI propose une récompense pouvant aller jusqu’à 3 millions de dollars pour son arrestation.

Pour avoir administré le botnet GameOver Zeus (GOZ), Evgeniy Mikhailovich Bogachev est accusé d’avoir détourné 100 millions de dollars à des particuliers et à des entreprises aux États-Unis et dans le reste du monde. Il est notamment accusé par le FBI de racket, fraude bancaire et électronique, intrusion dans des réseaux électroniques, vol d’identité et de blanchiment d’argent.

Le botnet GameOver Zeus est une version améliorée du malware Zeus, apparu en 2007, qui avait infecté 13 millions d’ordinateurs dans le monde. Son exploitation avait été identifiée en septembre 2011 avant qu’une enquête soit ouverte en 2012. Une dizaine de pays, dont la France, avait été impliquée. GOZ permet de récupérer les données tapées sur un clavier d’ordinateur, par exemple les identifiants et mots de passes, mais aussi de rediriger les internautes vers des fausses pages d’accès permettant l’aspiration détournée des données personnelles.

Une opération policière, menée en mai 2014, avait permis de couper une grande partie du réseau GOZ, même si la menace demeure toujours…

Accusé d’avoir infecté à lui seul un million d’ordinateurs avec GameOver Zeus, Evgeniy Mikhailovich Bogachev est désormais le cyberennemi numéro un depuis que le FBI propose une récompense pouvant aller jusqu’à 3 millions de dollars pour toutes les informations pouvant favoriser son arrestation.

D’après l’avis de recherche diffusé par la police fédérale, Evgeniy Bogachev « résiderait actuellement en Russie, mais il peut voyager. »

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

L'iPhone pas si sûr que cela, le FBI n'a pas eu besoin de l'aide d'Apple pour accéder aux données

Coup dur pour Apple, le FBI arrive à accéder aux données d’un iPhone sans aide

Depuis la mi-février, le FBI tentait par tous les moyens de pousser Apple a collaborer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *