La gamme Lexus hybride en tournée à travers la France !

Le nouveau coupé Lexus LC, dont les premiers exemplaires arrivent dans le réseau à partir du mois d'août, sera lui aussi exposé aux côtés des autres modèles hybrides de la marque.

Le Lexus Hybrid Tour se lance à travers la France pour présenter toute la gamme hybride de la marque et la proposer à l’essai.

Le nouveau coupé Lexus LC, dont les premiers exemplaires arrivent dans le réseau à partir du mois d’août, sera lui aussi exposé aux côtés des autres modèles hybrides de la marque. Sa version LC 500h associe un V6 essence 3,5 litres à deux moteurs électriques, pour une puissance totale de 359 ch. Et il bénéficie de la plus récente évolution de la motorisation hybride Lexus, le système Multi Stage Hybrid, qui offre une réponse plus directe à l’accélération et une sensation dynamique accrue, tout en en préservant la souplesse et la faible consommation caractéristiques des hybrides Lexus.

Lexus est la seule marque premium à décliner une gamme complète de modèles hybrides, avec les SUV NX 300h et RX 450h, la berline compacte CT 200h, les berlines IS 300h, GS 300h et GS 450h, le coupé RC 300h, le très spectaculaire LC 500h et la nouvelle grande berline de luxe LS 500h (commercialisée début 2018). En France, les hybrides représentent plus de 99 % des ventes de Lexus.

Le Lexus Hybrid Tour se lance à travers la France pour présenter toute la gamme hybride de la marque, qui sera par la même occasion disponible à l’essai. Quatre dates sont prévues au mois de juin :

Lyon : jeudi 8 juin – Place Jules Ferry
Marseille : mardi 13 juin – Place de la Joliette
Anglet : vendredi 16 juin – Esplanade des docteurs Gentilhe
Marne-la-Vallée : jeudi 29 juin – Place d’Ariane

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentOrange et Facebook, membres de TIP, dévoilent la première saison de l’accélérateur Telecom Track
Article suivantLes start-up de la French Tech à l’honneur chez Orange

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here