Comment les Danois gèrent-ils le gaspillage alimentaire et quelles sont les leçons à retenir ?

Vivant maintenant au Danemark depuis un peu plus d’un an, j’ai appris de nombreuses choses sur la culture du pays et notamment sur la façon dont le gaspillage alimentaire est traité. La plupart des supermarchés proposent des réductions significatives (allant jusqu’à -80%) pendant les dernières heures avant leur fermeture et les premières heures après leur ouverture afin de réduire au maximum les déchets alimentaires.

Toutes les écoles danoises consacrent plusieurs heures à éduquer et expliquer aux enfants dès le plus jeune âge l’importance de ne pas gaspiller les aliments. Il s’agit d’un investissement à long terme puisqu’un jour, ces enfants deviendront parents et les valeurs devront être transmises de génération en génération. Les enfants visitent régulièrement les producteurs, les fermes et les élevages afin qu’ils puissent comprendre et visualiser ce qu’ils retrouveront plus tard dans leur assiette. Ce type de sorties scolaires est à la fois divertissant, mais aussi très éducatif.

De plus, le Danemark se trouve très loin devant en ce qui concerne l’alimentation biologique et tous les supermarchés, même les hard-discount, proposent leur propre gamme de produits bio à des prix très abordables, même pour les budgets les plus serrés. Autrefois considérés comme produits de « luxe », les aliments bio deviennent de plus en plus communs. Les produits non biologiques disparaissent progressivement des étagères, car les Danois se soucient de leur santé et de ce qu’ils mettent dans leur assiette.

En arrivant au Danemark, j’ai très vite entendu parler d’une application pour smartphone nommée « TooGoodToGo », qui pourrait être traduit en Français « Trop bon pour partir/être jeté ». Cette application est ouverte à tous les magasins, restaurants, boulangeries… de vendre à prix très réduit les restes de la journée. Il suffit de sélectionner un des membres via la une carte interactive de l’application et réserver un « panier ». Cela permet donc au commerçant indépendant ou aux chaînes de supermarchés de réduire fortement leur gaspillage quotidien et leurs déchets. Paradoxalement, cette application a été pensée et créée par une jeune Française, Lucie Basch. TooGoodToGo se trouve désormais aussi en France.

Les Français pourraient en apprendre beaucoup sur ces pratiques scandinaves. De récentes études estiment que chaque Français jette l’équivalent de 20 kilos de déchets par an et gaspille en moyenne l’équivalent d’un repas par semaine. Une simple application et quelques informations distribuées par les chaînes de supermarchés permettent au Danemark d’économiser plusieurs milliards d’euros de pertes alimentaires chaque année. Bien que le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation essaye de sensibiliser les Français au gaspillage, les résultats sont loin d’être probants. Entre 2010 et 2015, les Danois ont réduit leurs déchets alimentaires de 25%. Les campagnes de sensibilisation auprès des enfants et des familles semblent donc avoir un très grand impact sur le gâchis alimentaire.

Le bio joue aussi un rôle capital dans cette amélioration. En effet, les gens ont beaucoup plus tendance à ne pas jeter leurs aliments bio, car, d’un point de vue psychologique, les gens se sentent plus coupables, contrairement aux produits non biologiques que sont considérés comme « banals ». La mise en avant du bio est donc majeure afin de changer les mentalités et les mœurs en profondeur.

La France a donc encore un long chemin à parcourir en matière de gaspillage alimentaire, bien que nombreux investissements et de nouvelles mesures soient prises afin d’y pallier.

Écrit par : Paul Vignes, étudiant Français vivant au Danemark et travaillant chez Trendhim entreprise qui fait tout pour éviter le gaspillage alimentaire sur le lieu de travail.

Votes
[Total : 2 votes en moyenne : 5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here