Gear 2 et Gear 2 Neo : Samsung passe à Tizen pour ses montres connectées

Alors que Samsung doit présenter son Galaxy S5 ce lundi soir, le géant coréen a d’ores et déjà présenté deux montres connectées : Gear 2 et Gear 2 Neo. À la différence de la Galaxy Gear, elles sont sous Tizen !

Alors que la communauté High Tech est impatiente de découvrir le Galaxy S5 ce lundi soir, Samsung a déjà créé une grosse surprise en présentant deux nouvelles montres connectées : les Gear 2 et Gear 2 Neo.

Dès le mois d’octobre, Samsung avait annoncé qu’un successeur à la Galaxy Gera serait présenté simultanément avec le Galaxy S5. L’annonce des Gear 2 et Gear 2 Neo n’est donc pas une surprise, enfin si tout de même.

En effet, à la différence de leur prédécesseur, ces deux nouveaux modèles ont perdu le préfixe Galaxy. Pour cause, elles ne tournent pas sur Android, mais sur Tizen. Alors que la sortie d’appareils sous Tizen, un système d’exploitation porté par Samsung, se faisait attendre, cette sortie est une réelle surprise signifiant que l’OS est enfin prêt à être commercialisé.

Au niveau des montres proprement dites, le design des Gear 2 et Gear 2 Neo est plus fluide avec un bracelet de taille standard. La différence entre les deux modèles se situe au niveau du capteur photo de 2 mégapixels, la Gear 2 en embarquant un et pas la Gear 2 Neo.

Alors que les utilisateurs avaient été très sceptiques face à la Galaxy Gear, qu’en sera-t-il avec les Gear 2 et Gear 2 Neo ?

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentMobile World Congress : cela chauffe du côté de Barcelone
Article suivantMWC 2014 : une vidéo du Galaxy S5 brûle la politesse à Samsung
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here