Gear A : le pari osé de Samsung pour contrer l’Apple Watch

Premier fabricant à proposer une smartwatch, Samsung contre bien contre l’Apple Watch avec sa nouvelle Gear A.

Avec sa Galaxy Gear, Samsung avait été le premier fabricant à lancer une montre connectée. Depuis, la marque sud-coréenne a multiplié les modèles sans pourtant véritablement faire décoller ce marché. L’arrivée de l’Apple Watch pourrait tout bouleverser.

C’est ainsi que l’« Orbis », le nom de code d’une nouvelle montre, était attendue pour le dernier Mobile World Congress de Barcelone. Elle avait brillé par son absence… vu que Samsung a préféré la perfectionner plutôt que de la présenter.

Alors que l’on sait que cette montre sera circulaire à l’instar de la Moto 360 et de G Watch R, le site Sammobile nous en dit aujourd’hui un peu plus à son sujet.
Pour commencer, son nom commercial devrait être Gear A. Elle sera déclinée en deux variantes, l’une avec connectivité Bluetooth et l’autre avec la prise en charge de la 3G et des appels vocaux, les deux modèles prenant en charge le Wi-Fi.

Trois références ont d’ores et déjà été repérées, les SM-R720 et SM-R730 qui correspondent aux deux modèles évoqués, et une référence SM-R732 qui semble exclusivement destinée au marché coréen.

Alors que Samsung a migré toutes ses montres vers Tizen et non pas/plus Android Wear, il devrait logiquement en être de même pour la Gear A. Techniquement parlant, cette montre pourrait être équipée du SoC Exynos 7 Octa qui équipe déjà les Galaxy S6 et S6 Edge.

En optant pour une montre ronde, Samsung fait un pari osé pour contrer l’Apple Watch, ce qui place la Gear A en concurrence directe avec la Moto 360 et de G Watch R.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBlue Origin : son moteur-fusée est fini
Article suivantGoogle : dépôt d’un brevet pour un outil anti-spoilers

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here