Gear Live : Windows 95 peut fonctionner sur une smartwatch !

Après avoir fait tourner la version Android de Minecraft sur une montre connectée Samsung Gear Live, Corbin Davenport récidive en portant cette fois Windows 95 ! Android Wear : installer Windows 95 sur votre montre connectée, c'est possible

Corbin Davenport s’est déjà illustré en arrivant à faire tourner la version Android de Minecraft sur une montre connectée Samsung Gear Live. Aujourd’hui, cet internaute publie une vidéo où il montre avoir la même smartwatch avec Windows 95 qui tourne dessus.

Alors que la Gear Live, le portage de Windows 95 n’est à priori pas une chose aisée, pas plus que la version Android de Minecraft d’ailleurs. Pour y parvenir, Corbin Davenport, a recouru à aDosBox, une application qui va émuler un processeur x86 et un système type DOS sur Android Wear, le système d’exploitation qui fait fonctionner la montre connectée de Samsung.

Plus que ce portage, ce qu’il est important de noter c’est qu’une montre connectée est capable de faire tourner Windows 95, preuve que son processeur SnapDragon 400, basé sur une architecture ARM, possède les caractéristiques pour faire fonctionner le système d’exploitation de Microsoft.

Si le fait de pouvoir faire fonctionner Windows 95 sur sa smartwatch s’apparente plus à un gros coup de bluff vis-à-vis de ses amis, c’est bien cette miniaturisation des performances qui est à mettre en exergue dans cette démonstration. Quand on regarde les progrès réalisés en vingt, est-ce qu’on est capable de savoir où en sera la miniaturisation de l’informatique dans vingt ans de plus ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec RoomAlive, Microsoft transforme une pièce en salle de jeu virtuelle
Article suivantInterstellar : le film qui irrite les exploitants américains

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here