GeForce GTX 900M : désactivation de l’overclocking

Suite à l’installation des derniers pilotes de la banche 347.xx, l’overclocking des cartes graphiques GeForce GTX 900M est désactivé.

Mauvaise nouvelle pour les possesseurs d’ordinateurs portables équipés de puce graphique mobile GeForce GTX 980M, 970M et 965M. Depuis la mise à jour des pilotes vers la version 347.xx, il n’est plus possible d’accéder aux fonctions d’overclocking.

Alors que Nvidia a bloqué l’accès à ces fonctionnalités pour les puces mobiles de la génération Maxwell, le fondeur explique sur un de ses forums :

Malheureusement, les ordinateurs portables GeForce n’ont pas été conçus pour prendre en charge l’overclocking. L’overclocking n’est pas une fonctionnalité triviale, et dépend d’un design pensé pour les considérations thermiques et électriques, entre autres. En overclockant un ordinateur portable, l’utilisateur risque d’infliger de sérieux dommages à son système qui peuvent le rendre non fonctionnel, réduire sa durée de vie ou avoir bien d’autres effets.

Il y avait un bug dans nos pilotes qui activaient l’overclocking sur certains systèmes. Cela a été corrigé dans une récente mise à jour. Notre intention n’est pas de supprimer des fonctionnalités des portables GeForce, mais plutôt de nous assurer que les systèmes opèrent dans les limites pour lesquels ils ont été conçus.

Alors que l’overclocking a toujours été possible sur les portables GeForce, cette réponse a de la peine à convaincre. Cette réponse est d’autant plus énigmatique que seul l’overclocking des ordinateurs portables basés sur des puces Maxwell est concerné par cette désactivation.

La véritable question serait donc plutôt de savoir si Nvidia ne tente pas de cacher un défaut dans les puces mobiles de génération Maxwell en avançant cette explication guère convaincante.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle Now arrive sur Android Wear
Article suivantiPhone 6S : un miroir pour stabiliser les images filmées

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here