GhostArk va vous aider à traquer les fantômes

Vous êtes un chasseur de fantômes ? Bonne nouvelle, une société italienne propose GhostArk, un appareil qui peut vous aider à traquer les fantômes.
GhostArk est un produit très sérieux qui a été développé par un groupe d’experts italiens en paranormal, basé à Venise.

« Conçu pour les chasseurs de fantômes, les enquêteurs du paranormal ou les amateurs », le GhostArk permet d’enregistrer les sons et bruits à l’aide de microphones à haute sensibilité, de mesurer les champs électromagnétiques et les variations de température, ou d’écouter des fréquences radio. Toutes ces données peuvent être enregistrées en temps réel pour ne rien rater ensuite être récupérées en connectant l’appareil à un ordinateur par son port USB, à la manière d’un dictaphone numérique.

Ce gadget tout-en-un pour chasser les fantômes est annoncé à 199 dollars. Bien évidemment, il faudra ensuite trouver une maison hantée pour tester l’appareil.

Le petit détail qui interroge tout de même, c’est que sur son blog, Massimo Rossi, le patron de GhostArk, met bien évidemment en valeur les qualités de son appareil. Pourtant, il n’hésite pas non plus à expliquer qu’il recherche des dons pour équiper son association Paranormal Italy en « matériel de pointe » tel que caméras HD ou Spirit Box… comme quoi son appareil ne fait pas encore tout !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPi 2 : Raspberry augmente les performances sans changer le prix
Article suivantGoogle accélère son projet Tango

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here