Un gigantesque réservoir d’eau au cœur de la Terre

Des scientifiques américains estiment qu’un gigantesque réservoir d’eau se cacherait au cœur de la Terre, un volume d’eau souterraine qui serait trois fois plus grand que le volume total des océans à la surface de la Terre.

Selon une étude publiée par des chercheurs américains dans la revue Science, un gigantesque réservoir d’eau, un océan souterrain se cacherait à plus de 400 km sous l’écorce terrestre.

À en croire les auteurs de cette thèse, il faudrait multiplier par trois le volume total de tous les océans à la surface de la Terre pour arriver à la taille de cet immense réservoir d’eau qui se cache sous nos pieds.

Loin de la simple idée farfelue, cette découverte est le résultat des études sismiques enregistrées dans la zone de transition entre les couches terrestres, situées entre 410 et 660 km de profondeur, des analyses qui permis d’émettre la possibilité de l’existence de ce réservoir d’eau prisonnier de certaines roches rares.

Alors que la question qui se pose est bien évidemment de savoir d’où vient cette eau, l’étude explique que cette eau serait issue de la fusion et du mouvement de la roche dans la zone de transition et que cette eau se serait restée piégée dans la roche.

Alors qu’il est actuellement impensable de pouvoir descendre à une telle profondeur pour aller constater l’existence de cet océan souterrain de visu, les chercheurs émettent également l’hypothèse que ce réservoir pourrait servir de tampon pour les océans en surface, ce qui expliquerait pourquoi leur taille est restée pratiquement inchangée au fil des siècles.

Sciences : découverte d'un immense océan sous la surface de la Terre
Vue de la Terre depuis la capsule Freedom Mercury 7

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiWatch : les rumeurs se précisent
Article suivantGalaxy S5 LTE-A : Samsung ne lance pas en France son smartphone 4G+

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here