La girafe n’est pas une espèce, mais quatre, selon des scientifiques

Comment différencier une girafe d’une girafe ? C’est la question qu’il faut se poser maintenant que les scientifiques affirment qu’il en existe quatre espèces.

Jusqu’à présent, il était estimé qu’il n’existait qu’une seule espèce de girafe. Mais une étude allemande nous révèle que les girafes sont bien plus complexes que ce qu’on croyait communément. En effet, il n’existe pas une seule espèce, mais quatre espèces !

Publiée dans la revue Current Biology, cette étude nous indique que nous méconnaissions passablement les girafes, un animal largement négligé par les chercheurs selon les auteurs de cette étude. « Nous avons toujours été étonnés du peu de recherches effectuées sur l’animal le plus grand du monde », déplore Julian Fennessy.

De grandes différences dans l’ADN

C’est en étudiant les séquences génétiques de plusieurs girafes qu’Axel Janke (Université Goethe) et Julian Fennessy (Fondation de conservation des girafes) sont arrivés à la conclusion qu’il existait quatre espèces de girafes à cause des trop importantes disparités dans leur patrimoine génétique. « Au vu des résultats, on a compris que l’histoire de l’évolution de la girafe était plus complexe que ce qu’on pensait. Les espèces ont divergé il y a un ou deux millions d’années. Une découverte de cette ampleur avec un animal aussi emblématique est plutôt rare », a expliqué Julian Fennessy.

Les chercheurs vont même jusqu’à affirmer que « les différences génétiques entre les populations de girafes selon les régions d’Afrique seraient aussi grandes que celles qui séparent les ours polaires des ours bruns ».

Une différentiation utile pour la protection des girafes

Avec une population des girafes qui est passée de 140 000 individus à 80 000 en vingt ans, le nombre de girafes en Afrique est en train de rapidement décliner. Cette différentiation pourrait amener à mieux protéger les espèces menacées. « Avec le déclin rapide du nombre de girafes à travers l’Afrique, il est important de comprendre les différences entre chaque espèce afin de mieux gérer leur protection à long terme », explique Julian Fennessy.

Pour autant que l’UICN accepte leurs appellations, les quatre espèces de girafes pourraient être baptisées girafe de Nubie ou « giraffa camelopardalis », girafe réticulée ou « giraffa reticulata », girafe masaï ou « giraffa tippelskirchi » et girafe du Nord ou « giraffa giraffa ». Trois des quatre espèces de girafes ont de grandes chances d’être listées dans la catégorie « espèce menacée » des animaux en voie d’extinction. Il n’existe par exemple plus que 4 750 individus de l’espèce « giraffa giraffa ». Elle fait partie des grands mammifères les plus menacés au monde.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDéjà plus de 500 millions de dollars de recette pour Pokémon Go !
Article suivantChrome 56 indiquera le danger de surfer sur des pages HTTP
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here