GLE Coupé : Mercedes dévoile un grand SUV sportif

Mercedes comble les trous dans son offre. C’est ainsi que la marque allemande propose désormais le GLE Coupé : un grand SUV sportif.

C’est certainement pour contrer le BMW X6 que Mercedes a lancé le GLA en début d’année et désormais le GLE Coupé. Alors que les véhicules de loisirs sont plébiscités par l’ensemble des marchés mondiaux, la marque allemande se devait de combler les trous de son offre.

Avec son GLE Coupé, Mercedes dévoile un grand SUV de 4,90 m de longueur, 2 m de largeur et 1,73 m de hauteur. Ses formes sont dans la lignée des dernières réalisations de la marque, notamment avec une face avant inspirée du GLA et des feux arrière repris de la Classe S Coupé. Campé sur ses roues de 20 ou 21 pouces, le GLE Coupé ne devrait pas passer inaperçu.

Le traitement de l'habitacle est plus exclusif que celui d'un ML désormais baptisé GLE.
Le traitement de l’habitacle est plus exclusif que celui d’un ML désormais baptisé GLE.

Grâce à son V6 3 litres turbo diesel de 258 ch ou à ses deux V6 3 litres essence biturbo à injection directe d’essence de 333 et 367 ch, le comportement routier du GLE Coupé s’annonce plus dynamique que pour le GLE. Les trois motorisations sont associées à une boîte automatique à 9 rapports alors que la transmission intégrale 4-Matic fait partie de la dotation de série.

Le comportement sportif du GLE Coupé est souligné par un châssis sportif accueillant le comportement dynamique Dynamic Select, un système qui offre plusieurs configurations de paramétrage des organes du véhicule, une suspension pneumatique Airmatic, l’amortissement adaptatif ADS Plus ou encore la régulation antiroulis active Active Curve System.

Les tarifs du GLE Coupé ne sont pour le moment pas encore annoncés. Ils semblent probables qu’ils soient calqués sur ceux de la BMW X6.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPiratage : Sony Pictures se fait justice soit même
Article suivantLG : un écran 8K en approche

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here