Gmail : comment ne pas perdre ses contacts ?

Vous utilisez un compte de messagerie Gmail et vous ne voulez pas perdre vos contacts. Comment faire ?

La question est simple, elle provient d’une personne qui utilise un compte de messagerie d’entreprise Gmail qui va se faire désactiver : comment récupérer les contacts de son carnet d’adresses avant la désactivation ?

Que cela soit pour transférer par la suite sur son iPad ou dans son Outlook, il existe une solution simple qui consiste à exporter la liste complète de ses contacts Gmail.

La marche à suivre pour accomplir cette tâche consiste à se connecter à son compte Gmail, puis ouvrir ses contacts.

Au-dessus du bouton « Composer », vous trouverez un menu déroulant. Il faut y choisir « Exporter ».

Plusieurs choix s’offrent à vous, celui d’exporter un contact, un groupe de contacts ou tous les contacts. Dans le cas qui nous concerne, ce sont tous les contacts qu’il faut exporter.

Au niveau du choix des formats, plusieurs sont possibles. Un fichier .csv sera par exemple pratique pour une importation dans un autre compte Gmail ou Outlook. Le format .vcf, les vCard, est certainement le meilleur choix, car il s’agit d’un format pris en charge par de nombreuses applications de messagerie.

Il s’agit ensuite de dire où stocker le fichier. Localement sur votre ordinateur ou dans le cloud, c’est votre choix. Il dépendra de ce que vous voulez faire de ce fichier.

Pour finir, il suffit d’aller dans l’application de messagerie où vous voulez récupérer les données de vos contacts et de choisir l’importation de vCard et de préciser l’emplacement du fichier.

L’exportation de vos contacts peut servir à transférer vos contacts d’un compte vers un autre, mais aussi servir de sauvegarde au cas où.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCe qu’il faut savoir avant de passer à Windows 10
Article suivantCorruption : Wikipédia bloque 381 comptes et supprime 210 articles

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here