Gmail : le service Pony Express pour payer ses factures

Alors que l’on parle beaucoup de paiement Mobile, Google a d’autres ambitions : pouvoir payer ses factures depuis Gmail.

En matière de paiement, on parle beaucoup de la riposte de Google à Apple Pay, une contre-attaque qui s’est traduite par le rachat de la société Softcard et qui devrait aboutir à refonte de l’application Google Wallet. Les ambitions de la firme de Mountain View en matière de paiement ne semblent pourtant pas se cantonner seulement aux paiements mobiles.

En effet, selon le magazine Re/code, le géant de l’internet serait en train de travailler sur un nouveau service. Baptisé Pony Express, ce service doit permettre aux utilisateurs de Gmail de pouvoir directement payer leurs factures depuis la messagerie.

Pour pouvoir fonctionner, Pony Express va demander à l’internaute de saisir ses informations personnelles (nom, adresse, numéro de sécurité sociale) à une partie tierce qui sera chargée de les vérifier. Ensuite, le dispositif intégré à Gmail permettra de choisir l’une des cartes bancaires préalablement configurées pour faire le paiement. Dans le cas du loyer ou d’une assurance, il sera aussi possible d’automatiser l’opération.

Pour finir, toutes les factures seront automatiquement classées dans une section de Gmail et de Google Inbox.

Google aurait d’ores et déjà signé des accords avec des sociétés tierces chargées d’imprimer et d’envoyer des factures.

En attendant d’en apprendre plus au sujet de Pony Express, certainement lors de la prochaine conférence Google I/O, Re/code avance encore que ce service pourrait arriver en fin d’année.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMars : détection d’azote indispensable à la vie
Article suivantMicrosoft : plus d’avenir pour Internet Explorer

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here