Gmail ou Inbox : quel est le meilleur service de messagerie ?

Google propose son service de messagerie Gmail, mais aussi le nouveau Inbox. La question qui se pose est bien évidemment de savoir lequel est le meilleur.

Depuis dix ans qu’il existe, le service de messagerie Gmail a largement fait ses preuves au point de séduire des centaines de millions d’utilisateurs dans le monde. Mais désormais, Google propose aussi Inbox by Gmail, un nouveau service de messagerie qui vient d’être ouvert au grand public.

Pour utiliser Inbox, il suffit simplement de télécharger l’application correspondante pour iOS ou Android.

La question qui se pose est de savoir s’il faut passer de Gmail à Inbox, c’est-à-dire de savoir si le nouveau service est meilleur que l’ancien.

La réponse est que cela dépend. En effet, l’approche des deux services n’est pas tout à fait la même. S’il s’agit dans les deux cas de gérer ses e-mails, il existe une différence de taille entre le deux avec Inbox qui ajoute une grosse dose d’intelligence.

Inbox by Gmail est notamment capable de regrouper les messages selon différents critères, comme regrouper les promotions et les achats, ce qui évite une fastidieuse tâche de tri.

Inbox est aussi doté de fonctionnalité de rappel permettant de ne rien manquer d’important, avec la possibilité d’épingler des e-mails, de définir des rappels, de régler des priorités, etc.

Cette intelligence ne sera pas forcément du gout des utilisateurs qui préfèrent avoir les e-mails classés dans un ordre chronologique.

En fait, il faut comprendre que dans les deux cas, c’est toujours Gmail qui est derrière, mais qu’il s’agit en fait de deux manières différentes de gérer sa messagerie. Le mieux à faire est donc d’essayer Inbox, mais surtout de se laisser le temps de le découvrir un peu plus que le choc initial.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS 9 : la fin de la pub dans Safari
Article suivantLe mystère des dinosaures à peu près percé avec des globules rouges

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here