Goodbye Mozilla : Tristan Nitot quitte la Fondation

Fondateur de la branche européenne de la Fondation Mozilla, Tristan Nitot annonce son départ.

C’est en 1998 que Tristan Nitot a fondé la branche européenne de la Fondation Mozilla. Après 17 ans passés à sa tête, il annonce son départ par un billet de blog titré « Goodbye Mozilla ».

« Je ne quitte pas vraiment Mozilla. Mais une chose est vraie : j’ai décidé de quitter mon emploi chez Mozilla. À partir de la mi-février 2015, je ne serai plus un employé de Mozilla », écrit Tristan Nitot.

Son avenir sera essentiellement consacré à la rédaction d’un livre. Après avoir plusieurs fois disserté sur son blog de « la vie privée et la surveillance de masse à l’ère numérique », il considère dorénavant que ce n’est pas suffisant : « Je pense que le problème est crucial pour l’avenir de la démocratie et que l’un de mes talents est d’expliquer des choses complexes et techniques au plus grand nombre ».

Entre le rejet de la technologie et la résignation, Tristan Nitot prône une troisième voie, celle de la construction d’outils maîtrisés, une approche à laquelle le logiciel libre contribue. Il précise d’ailleurs qu’il reste attaché à la question, « mais cette fois-ci, à nouveau en tant que bénévole ».

Le titre provisoire de son livre est Flicage. Il en a déjà publié des brouillons sur son blog. La relecture des internautes fait en sorte que son livre sera en quelque sorte crowdsourcé.

Dans l’avant-propos de son futur ouvrage, Tristan Nito explique que son livre aura « pour vocation d’expliquer et de démystifier ce qui est fait de nos données sur Internet. J’essayerai d’y montrer pourquoi il est important que nous exercions un certain contrôle sur les données nous concernant et celles que nous fournissons volontairement ». Il précise qu’il proposera « quelques pistes faciles à mettre en œuvre pour reprendre au moins partiellement ce contrôle ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle, Microsoft et Amazon paient pour être sur la liste blanche d’Adblock Plus
Article suivantFacebook : un virus caché dans une vidéo porno circule !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here