Accueil » Webmaster » Google améliore son aide aux sites piratés

Google améliore son aide aux sites piratés

Google travaille dur pour aider les webmasters à récupérer un site piraté. La firme de Redmond communique sur ses trois priorités à ce sujet.

C’est en ayant constaté une augmentation de 180% du nombre de sites piratés et une augmentation de 300% du nombre de demandes de réexamen des sites piratés que Google a décidé de faire encore plus d’efforts pour aider les webmasters à récupérer un site piraté.

C’est notamment de cette manière que la campagne de communication #NoHacked a vu le jour, mais aussi que Google s’est décidé à travailler encore plus dur en révisant ses processus. C’est ainsi que trois axes majeurs ont été identifiés : une communication plus efficace, de meilleurs outils et une boucle de rétroaction continue.

Une communication plus efficace

C’est l’année dernière que Google a ajouté la fonctionnalité « Note de vos critiques » à son processus de révision, une possibilité qui permet de donner des exemples précis et des conseils adaptés à chaque cas en réponse à une demande de réexamen.

C’est ainsi que plus de 70% des webmasters ayant fait une demande de réexamen ont reçu une note personnalisée avec des indications précises sur l’endroit où et comment trouver le contenu piraté.

Ce changement de procédure a porté ses fruits vu que le temps moyen imparti pour la remise en état d’un site piraté a été réduit de 29%.

Suite au succès rencontré par la première campagne, une seconde campagne #NoHacked a été initiée avec un ciblage particulier sur les moyens d’améliorer la sécurité des sites et les moyens de rapidement fixer un site lorsqu’il a été compromis.

De meilleurs outils

Google propose un outil qui permet au webmaster de voir comment u site est vu par Googlebot, un outil particulièrement utile lorsqu’on sait que les hackers injectent souvent du contenu masqué, invisible des utilisateurs, mais repérable par les robots.

Dans l’optique d’améliorer les outils mis à disposition, Google a lancé le Dépanneur de Sites piratés dans 23 langues, un outil qui guide les webmasters à travers un certain nombre d’étapes de base pour récupérer après un hack.

Google prépare également un outil de suppression automatique de certaines interventions manuelles, un outil qui est pour le moment au stade de version bêta. Concrètement, si Google voit une action manuelle dans « Site piraté » sous « Partiellement correspondant », et qu’il est détecté que le contenu piraté n’est plus présent, dans certains cas, cette action manuelle sera automatiquement supprimée.

Une boucle de rétroaction continue

Ce sont les commentaires des webmasters qui ont contribué à améliorer les outils et la communication de Google. C’est pour cette raison que Google compte continuer une boucle de rétroaction pour connaitre leurs avis et ainsi continuer à s’améliorer.

Alors que remettre sur pied un site piraté est un véritable défi pour les webmasters, Google veut être là pour les seconder, ce qui est une attitude louable.

Source : Googlewebmastercentral.blogspot.com

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

Pixel et Pixel XL : critiques détaillées des nouveaux smartphones de Google

Critique des smartphones Google Pixel et Pixel XL

Que faut-il penser des Google Pixel et Pixel XL, les nouveaux smartphones de Google ? Voici …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *