Google publie une analyse de la publicité programmatique de DoubleClick

Au travers des données de la suite de solutions programmatique DoubleClick, Google livre une analyse approfondie de l’évolution de la publicité programmatique.

Quelles sont les évolutions des modes d’achat, de vente et d’utilisation de la publicité programmatique ? C’est pour répondre à ces questions que Google a procédé à une analyse approfondie des données DoubleClick, la suite de solutions programmatique du géant du web, pour aboutir à quatre tendances et enseignements clés.

L’analyse approfondie réalisée sur les données d’octobre 2014 à décembre 2015 a fait ressortir la maturité de la zone EMEA (Europe/Middle East/Asia). Désormais, elle représente plus d’un quart des impressions en programmatique direct achetées et vendues sur DoubleClick Ad.

Au niveau des pays, le plus fort cumul d’impressions se retrouve en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni. Ils totalisent près de la moitié des impressions totales de la zone EMEA. L’Espagne, la Turquie et l’Ukraine enregistrent de leur côté une croissance particulièrement forte en 12 mois vus que les impressions en programmatique direct ont plus que doubler en tout juste une année.

Avènement du mobile

Il est connu que le mobile devient de plus en plus prépondérant aujourd’hui. Cette analyse le confirme. Alors que la part de la publicité programmatique s’est réduite de plus de 15 % en 15 mois sur desktop, la part d’impressions sur le web mobile a plus que doublé sur la même période.

La surprise provient des sites pour tablettes où les impressions ont augmenté très rapidement, plus que dans le reste du monde. Ils représentaient plus de 10 % de toutes les impressions dans la zone EMEA, soit près de 45 % de plus que la moyenne mondiale.

Dans son étude de la publicité programmatique de DoubleClick, Google souligne que certains segments tirent particulièrement leur épingle du jeu. Il s’agit des secteurs liés à l’actualité, aux arts et aux divertissements qui ont largement touché les acheteurs. « Livres et littérature », « Soins du corps et remise en forme » et « Hobbies et loisirs » ont enregistré les croissances les plus rapides, certainement du fait que les consommateurs ont tendance à rechercher des conseils immédiats en ligne dans ces domaines.

Dans la zone EMEA, le secteur « Ordinateurs et électronique » a été très efficace vu qu’il s’est développé plus de 35 % plus vite que dans le reste du monde. L’explication pourrait être que les consommateurs sont plus susceptibles d’acheter des produits électroniques grand public par rapport au reste du monde.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here