Google annonce la fermeture de Google News en Espagne

Google vient d’annoncer qu’il fermera son service d’actualités Google News en Espagne le 16 décembre.

C’est sur l’un des blogs officiels de Google que Richard Gingras, le responsable du service d’actualité du moteur de recherche, a écrit : « Comme Google News lui-même ne gagne pas d’argent, cette nouvelle approche n’est simplement pas soutenable […] Tristement, en conséquence d’une nouvelle loi espagnole, nous devrons bientôt fermer Google News en Espagne ».

Annoncée ce mercredi 10 décembre, cette décision de fermeture sera effective le 16 décembre. Le groupe internet a donc décidé de fermer son service avant l’entrée en vigueur de la nouvelle loi espagnole en janvier.

Adoptée fin octobre par le Parlement espagnol, cette loi encadre la propriété intellectuelle. Bien que surnommée la « taxe Google », elle concerne tout autant Yahoo News que les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter.

Cette fermeture de Google News en Espagne n’est qu’une demi-surprise vu que la menace de cette fermeture avait déjà été formulée durant la procédure législative. À l’époque, comme encore mercredi, Google a fait valoir que ses sites aidaient les éditeurs de presse à augmenter leur audience.

Le litige entre Google et les éditeurs de presse ne se cantonnent pas uniquement à l’Espagne, mais aussi dans plusieurs pays d’Europe, notamment en Allemagne. À chaque fois, les éditeurs de presse accusent le moteur de recherche d’abuser de sa position dominante et demandent en contrepartie de payer pour l’utilisation de leurs contenus.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentVision GranTurismo Concept : Infiniti dévoile un concept virtuel pour le jeu Gran Turismo 6
Article suivantEst-il si important que le site The Pirate Bay revienne ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here