Google annonce la fermeture du répertoire open source Google Code

Lancé en 2006, le répertoire open source Google Code fermera ses portes le 25 janvier 2016, c’est ce que vient d’annoncer la firme de Mountain View.

C’est dans le but de proposer une plateforme d’échange pour les projets de développement de la communauté open source que Google avait lancé en 2006 son service Google Code. Aujourd’hui, via son blog officiel, la firme de Mountain View annonce sa fermeture.

À l’époque du lancement de Google Code, les alternatives étaient peu nombreuses. À l’instar de GitHub, Bitbucket et SourceForge, les solutions sont plus nombreuses aujourd’hui. C’est ainsi que Chris DiBona, directeur de l’open source chez Google, a déclaré : « Depuis, nous avons vu une grande variété de services d’hébergement comme GitHub et Bitbucket ». Il fait par ailleurs remarquer que beaucoup de projets ont ainsi abandonné Google Code pour adopter ces autres services.

Vu que le répertoire n’enregistre plus qu’une activité très faible, le géant de l’internet a décidé de le fermer. C’est le 25 janvier 2016 que Google Code cessera d’exister. Dès le 12 mars 2015, la création de projets n’est plus autorisée, alors que le site passera en mode lecture seul à la fin du mois d’août.

Via la page http://google-opensource.blogspot.in/2015/03/farewell-to-google-code.html, les utilisateurs de Google Code trouveront des informations sur comment migrer leur projet vers d’autres plateformes, GitHub, Bitbucket ou encore SourceForge.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEn obtenant le statut d’opérateur, Skype devra se conformer à la loi
Article suivantStar Citizen : il faudra beaucoup de place pour jouer !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here