Google Ara : première conférence sur le smartphone modulaire en avril

Même si Motorola a été vendu, Google a conservé le projet Ara, le projet d’un smartphone modulaire. Preuve que ce projet avance, Google prévoit de débuter des conférences développeurs dès avril prochain.

À l’origine, c’est Motorola qui a repris le concept du Phoneblocks. Rebaptisé projet Ara, ce projet a été rapatrié chez Google avant que Motorola soit vendu. Alors que ce projet est encore loin du produit commercialisable, Google travaille toujours dessus et compte bien mettre à contribution les développeurs.

C’est pour cette raison que les 15 et 16 avril 2014, Google lancera officiellement une série de conférences sur Ara à l’intention des développeurs. Si quelques privilégiés peuvent participer physiquement à cette première conférence au Musée d’histoire de l’informatique de Mountain View, toutes les personnes intéressées pourront aussi y assister via une diffusion en ligne en streaming vidéo, avec des fonctionnalités interactives pour les questions.

Alors que les utilisateurs n’ont jusqu’à maintenant pas grand-chose à dire sur la conception de leur smartphone, le projet modulaire Ara pourrait être une grande avancée dans la personnalisation du terminal selon les besoins réels.

Mais avant cela, la patience sera de mise vu qu’Ara ne serait pour le moment qu’un noyau matériel de base auquel il faut encore rajouter des modules. C’est pour cette raison que la première conférence abordera Module Developer Kit (MDK), pour que les développeurs conçoivent des modules.

Pour finir, si un smartphone modulaire était clairement une bonne chose pour les utilisateurs, il en serait de même pour Google. En effet, avec un choix de modules, il serait théoriquement possible de créer une multitude de configurations différentes, ce qui induirait bien évidemment des économies d’échelle !

Google Ara : le smartphone modulaire se précisera en avril
Google Ara : le smartphone modulaire se précisera en avril

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentInformatique : crise de l'emploi
Article suivantOptic Nerve : on vous a espionné via votre webcam !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here